Les œuvres de Naomi Lulendo sont des matérialisations de l’intérêt de l’artiste pour le détournement : des mots, des sens, des objets, des expériences de l’espace, du corps. Faisant appel à une variété de médium (peinture, sculpture, photographie, installation) Naomi Lulendo crée des œuvres qui troublent et réinventent nos rapports aux espaces dont le corps, espace intime – que nous habitons. Proposant l’« alternatif » comme manière d’être et de faire l’expérience de l’espace, le  travail  de  l’artiste  puise  dans une attention portée à la polysémie des corps, des formes et des motifs ainsi qu’à leur potentialité. Investissant la notion de surface, ses œuvres sont des lieux de projections d’imaginaires, de désirs, de souvenirs, de questionnements et de quête.

Pour prologue, Naomi Lulendo présentera Per Forma, une oeuvre conçue spécifiquement pour l’exposition et dans laquelle l’artiste poursuit sa réflexion sur les constructions et représentations sociales dont celles de la masculinité et de la féminité. Cette performance s’appuie sur la dimension catalytique des phénomènes sociaux du carnaval et du

rite, moments festifs, permissifs, qui génèrent un espace ambivalent où s’opère une transgression licite des limites de l’ordre social. Pensé comme un rituel syncrétique où se mêle tradition orale, masque et référence au divin, Per Forma, nous met successivement en présence d’une pluralité de caractères qui simultanément affirment leur identité et révèle l’Autre qui est en eux.

Naomi Lulendo est diplômée depuis 2018 l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Elle a participé au séminaire de recherche RAW Académie, sous la direction de l’artiste Otobong Nkanga, à RAW  Material Company, centre pour l’art, le savoir et la société à Dakar. Son travail a été montré dans des expositions collectives à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Paris (2019) ; Salon des Réalités Nouvelles, Parc floral de Vincennes, Paris (2019) ; 13ème édition de la  Biennale  d’art  contemporain  de  Dakar (2018) ; RAW Material Company, Dakar (2018) ; Galleria Continua, Boissy le Châtel (2016).

Image : Naomi Lulendo, Bi (langue) Gui, performance à Raw Material Company, Dakar, 2018 Courtesy l’artiste & RAW Material Company, Dakar.