Le travail de Mason Kimber se situe à l’intersection de l’architecture et de la mémoire. Son travail s’intéresse à la façon dont les lieux témoignent à travers leur surface, des histoires personnelles qui y ont été vécues. Il développe une approche archéologique de la peinture et de la sculpture pour créer des bas-reliefs, des collages et des installations dans lesquels sont incorporés des fragments de souvenirs et d’histoire. Lors de sa résidence à la British school of Rome (Italie), ses recherches sur l’architecture comme support de mémoire l’ont amené à examiner les structures fragmentées et l’illusion spatiale que l’on retrouve dans  les anciennes fresques murales. Pour l’artiste, les œuvres sont dépositaires du présent ; mêlant histoires personnelles et collectives elles constituent des archives vivantes.

Pour prologue, Mason Kimber présente une nouvelle installation sculpturale composée de moulages réalisés  sur  des  surfaces  architecturales  des  passages  couverts  du  nord-est de Paris. Les bas-reliefs en résine réalisés grâce à un processus collaboratif basé sur la collecte de récits et présentés au sein de la Galerie Allen, invitent à repenser les manières dont nous appréhendons l’Histoire. Ici, ce sont les histoires locales et personnelles qui se trouvent retranscrites dans des formes sculpturales. Ce travail sera réalisé en étroite communication avec les commerçants du passage, dont les voix constitueront une partie intégrante de l’œuvre qu’elles viendront modeler.  L’ensemble de sculptures donne ainsi    à voir de multiples histoires, qui ne sont pas figées mais toujours en construction. Pour l’artiste, ces œuvres ne sont pas de simples empreintes ou copies mais des objets qui embrassent l’incertitude du souvenir et son rôle dans l’écriture du futur.

Le travail de Mason Kimber a fait l’objet d’expositions personnelles dans des institutions telles que Spring 1883, The Establishment, Sydney (2019) ; COMA Gallery, Sydney (2018) Sophie Gannon Gallery, Melbourne (2018) ou encore Galerie Pompom, Sydney (2017). Il a également présenté son travail dans le cadre de nombreuses expositions collectives, notamment à la NAS Gallery, Sydney (2018) ; TRIPP Gallery, Londres (2017) ; Galerie pompom, The Cloud, Auckland (2017) ; Penrith Regional Gallery et Lewers Bequest, Penrith (2017) ; Australian Centre for Contemporary Art (ACCA) Melbourne (2016). Il a été finaliste   de nombreux prix, entre autres : Sir John Sulman Prize, Art Gallery of NSW (2019), Sunshine Coast Art Prize, Caloundra Regional Gallery (2019), The Churchie, Institute of Modern Art, Brisbane, ou encore le Geelong Contemporary Art Prize, The Substation, Melbourne (2018).

Image : Mason Kimber, Installation view, Slanted Mansions, COMA, Sydney, 2018. Painted gypsum and resin fragments within steel gate structure. Dimension variable. Courtesy of the artist.