La pratique artistique de Dorota Gawęda and Eglė Kulbokaitė explore à travers le projet évolutif et performatif Young Girl Reading Group, la lecture à la fois comme expérience intime et collective. Puisant dans les théories féministes et queer, elles élaborent des installations performatives et spéculatives au sein desquels textes, corps, outils technologiques, espaces et sentiments sont interdépendants. Les environnements multi-sensoriels qu’elles conçoivent mettent en évidence les relations qui se jouent entre réalité virtuelle et physique, action live et documentation dans une perspective critique des modes actuels de production et diffusion du savoir. La lecture simultanément individuelle et collective est au coeur des performances du duo dans lesquels elle se jouent des limites tant du corps que des objets matériels et immatériels qu’elles mobilisent. Plutôt, elles cherchent à souligner leur porosité pour aller vers une manière renouvelée de penser les rapports aux espaces intimes et sociaux.

Pour prologue, Dorota Gawęda and Eglė Kulbokaitė présentent YGRG 154: BODY HEAT III, une installation performative conçue comme des rencontres textuelles au sein d’une scénographie visuelle et olfactive faisant référence à la bio-politique. Déployant  des citations du texte Flesh and Stone: The Body and the City in Western Civilization (1994), de Richard Sennett, la performance souligne la nécessité de penser le  corps  non  pas comme une entité hermétique mais comme un espace modelé, traversé et mu par son environnement spatial. Le scénario de la performance mélange la parole de Sennett avec des écrits d’auteurs divers dont ceux des artistes, qui tous observent le corps comme un élément qui forme autant qu’il est formé par ce qui l’entoure – êtres, objets, architecture – et invitent à reformuler nos rapports à l’espace, au genre et à l’autre.

Performeurs : Priscillia Amey, Eurydice Gougeon-Marine, Amandine Nana. Costume : Albane Gayet. Sound mix : Brooklyn Bridge.

Dorota Gawęda and Eglė Kulbokaitė ont présenté leur travail  à  l’échelle  internationale, lors d’expositions personnelles notamment à FUTURA, Prague (2019) ; Schimmel Projects – Art Centre Dresden (2019) ; Lucas Hirsch Gallery, Düsseldorf (2018) ; Cell Project Space, London (2018);  Art in General, New York (2018) ; Mikro, Zurich (2017) ; Amanda Wilkinson Gallery (2017). They also took part in several group shows, recently at Lafayette Anticipations, Paris (2019) ; Spazio Maiocchi, Milan (2018) ; Martin Gropius Bau, Berlin (2018) ;  MMOMA, Moscow (2018); Palais de Tokyo, Paris (2018) ;  Kunsthalle Basel (2017) ; Institute of Contemporary Art, Londres (2017) ; SMK/Contemporary Art Centre, Vilnius (2017) ; Museum of Modern Art, Varsovie (2016) ;  Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2015). 

Image : Dorota Gaweda & Eglè Kulbokaitè, YGRG 154: Body Heat, Amanda Wilkinson Gallery, Londres, 2018 © Ari King / Courtesy des artistes.